Ecolo Comines est et restera contre l’élevage intensif et démesuré. Nous sommes donc CONTRE l’extension de la porcherie SA TAVEIRNE. Notre locale milite pour le bien humain, animalier et environnemental. Outre le fait que cette extension se fera au beau milieu d’un écrin de nature et d’histoire, il nous pose énormément de problèmes environnementaux. Lorsqu’une ferme n’a plus rien d’une ferme familiale et devient une entreprise qui décuple les nuisances, nous disons STOP !

Nous vous proposons un exemple de courrier a envoyé Au collège des bourgmestre et échevins de Comines-Warneton, à cette adresse environnement@villedecomines-warneton.be avant le 17 février à 11h00 :

« Objet:  enquête publique concernant la validité du permis de la SA Taveirne afin de reconstruire 4 porcheries industrielles, pour un total de 10.000 porcs.

Monsieur le Bourgmestre F.F,

Mesdames et Messieurs les Echevins,

Par la présente je souhaite partager mon opposition au projet de la SA Taveirne qui risque de provoquer de nombreuses nuisances pour notre commune.

Quelles sont ces nuisances ?

Nous parlons ici de l’émission d’AMMONIAC, de PROTOXYDE D’AZOTE, de METHANE, de différents gaz odorants ainsi que leurs effets. L’ammoniac a un effet néfaste sur les végétaux, est mortel pour l’homme et génère des retombées acides. L’élevage porcin belge est un gros émetteur d’ammoniac soit 15% des émissions totale en Europe. Le protoxyde d’azote et le méthane sont responsables des gaz à effet de serre et a une durée de vie dans l’atmosphère de 150 ans pour le protoxyde d’azote et de 100 ans pour le méthane. L’épandage du lisier provoque une pollution sans précédent pour nos eaux de surface ET souterraines.

La pollution en nitrates dépasse déjà le seuil critique des mg/l à Comines-Warneton ce qui nous place en zone vulnérable. Est-il dès lors judicieux d’augmenter le nombre de porcs dans notre commune ? Les nuisances olfactives entrainent des conflits de voisinage, un manque d’attractivité pour nos commerces locaux et pour le tourisme local.

Qui dit élevage intensif, dit énormément de lisier. Trop pour pouvoir l’épandre. Il faut donc le transporter. Ce transport de lisier nous pose problèmes par le coût du carburant et de l’empreinte carbone émise par ces camions.

Enfin, nous nous batterons toujours pour le bien-être animal. Ces porcs sont entassés dans quelques mètres carrés, dans la pénombre et nourris mécaniquement. Ces animaux qui ne voient le jour que le jour de leurs départs à l’abattoir et qui sont tellement gros qui ne savent pas marcher … N’y a-t-il pas une autre façon d’élever des animaux ? Au plus le cheptel est grand, au moins le bien être de ces animaux compte. »

Vous n’avez plus qu’a signer à votre nom !

En conclusion et vous l’aurez compris, la locale ECOLO de Comines-Warneton est CONTRE l’élevage intensif et démesuré tout en encourageant les petites exploitations familiales et ceci en favorisant d’autres façons de pratiquer l’élevage. Tout comme chaque habitant de cette planète doit changer sa façon de consommer.

Share This