Question écrite relative à une pollution de la Lys à Comines-Warneton à M. Carlo DI ANTONIO, ministre de l’Environnement

Bénédicte LINARD, Députée

Namur, le 25 juin 2019,

Monsieur le Ministre,

Le vendredi 14 juin, à Comines-Warneton, quelques jeunes étaient en train de pêcher dans la Lys, profitant du cadre et du soleil du jour. Soudain, une eau brunâtre, sortant des filtres de l’usine Clarebout, s’est déversée dans la rivière. Etait-ce un produit toxique ou pas ? Il n’a pas fallu attendre longtemps pour obtenir la réponse… Quelques minutes plus tard des grosses carpes mortes sont remontées à la surface…

Monsieur le Ministre, de nombreux riverains de l’usine dénoncent depuis longtemps la pollution de leur environnement par cette usine. Si celle-ci est avérée, n’est-il pas temps de prendre des mesures auprès de l’entreprise ?

Monsieur le Ministre, pouvez-vous m’informer des normes et contrôles environnementaux auxquels est soumise l’usine Clarebout de Comines-Warneton? Quelle est la fréquence des contrôles pour les respect des ces normes, par qui sont-ils opérés ? Depuis quand existent-ils ? Quels résultats ces différentes analyses ont-elles donné ?

Par ailleurs, quel organisme contrôle les cours d’eau et l’environnement aux alentours de l’usine ? Selon quelle fréquence ? Quels sont les résultats de ces contrôles ? Des sanctions ont-elles déjà été  prises ?

Le cas non échéant, comment prévoyez-vous la mise en place de contrôles réguliers de la pollution potentielle de l’usine sur son environnement ?

Assurément, le témoignage (filmé) de l’épisode en question laisse penser que l’usine Clarebout est responsable de pollution, a minima, de la Lys. Cette situation est non seulement inquiétant pour la faune, la flore et les riverains de Comines-Warneton, mais aussi pour les habitants de Frameries où cette même entreprise entend développer ses activités.

 

Je vous remercie, Monsieur le Ministre, de votre réponse.

Bénédicte  Linard

 

 

Share This