ECOLO
 
 
 

BALADE TRANSFRONTALIERE

Promenade de Comines-France au Vert-Digue Distance : 9 km. Durée : 2h30m

Départ : Grand Place de Comines-France.
L'église Saint-Chrysole de style néo-byzantin élevée dans les années 1920 est classée monument historique. L'hôtel de ville est également inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis 2001. Le beffroi est classé à l'UNESCO, il a été bâti en 1924, en réplique de celui qui fut érigé en 1623 et détruit en 1918.

Rue du Pont : Prendre la direction du Pont Frontière par la Rue du Pont.

Rue Pierre Houzez : Emprunter le passage pour piétons pour gagner la Rue Pierre Houzez.
Tourner à droite pour gagner le rivage de la Lys et ne plus le quitter jusqu'au bras mort à 500 M à votre gauche L'ancienne écluse datait de 1863 et était très vétuste, elle ne pouvait contenir qu'un seul bateau de 25O tonnes. Elle se trouvait quelques dizaines de mètres en amont du pont actuel de Comines. Le sas se situait face à vous sur la rive opposée.
La nouvelle écluse barragée de Bas-Warneton est opérationnelle depuis1983. De simples boutons commandent l'ouverture des portes. L'écluse permet le passage de bateaux jusqu'à 1350 tonnes.
Longer le bras mort sur un km. La flore le long des berges de la Lys est également très intéressante.
Passer une première passerelle. Longer la Lys très large car rectifiée.
Passer une seconde passerelle. La vue sur le la Lys est magnifique, on voit le méandre en enfilade sur une longue distance. Il faut savoir que c'est l'ancien cours de la rivière qui détermine la frontière.

Longer la Lys à grand gabarit pendant 700 m environ. La plupart des bateaux passant par Comines et Warneton empruntent la Deûle plutôt que de remonter la Lys vers Armentières. Pour cet axe fluvial d'importance, la prochaine écluse est située à Quesnoy. Les quelques bateaux qui vont remonter la Lys après Deulémont passeront une écluse à Houplines.

Trouver à gauche un chemin montant et zigzaguant jusqu'au plateau du Vert Digue.
Des centaines de lapins se sont établis dans les saulaies et les talus. On y trouve aussi des faisans et de nombreux pigeons ramiers. Leurs prédateurs se sont également acclimatés, attirés par une pitance abondante, belettes, putois et renards ainsi que de nombreux rapaces éperviers, crécerelles, buses, chevêches et moyen-ducs, parfois même le hibou des marais.

Plusieurs périples sont possibles sur le vaste talus du Vert Digue (25 ha).
Le long des talus du Vert-Digue des dizaines de coulées témoignent de la richesse de la faune qui transite entre le plateau lui-même et le méandre. L'ancien méandre de la Lys qui forme une boucle au sud du Vert-Digue est sans doute l'élément le plus intéressant attenant à l'espace naturel. Un très faible courant parcourt les 1600 mètres de la boucle. Les rives actuelles attirent bon nombre de limicoles comme les chevaliers, les huitriers-pies les bécassines, etc...
Abri possible pour la pluie à la pointe ouest du plateau en direction de Warneton.

Retour vers la Place de Comines-France par les mêmes voies.

Philippe Mouton

Infos
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page